notaire
Publié le - 1734 vues -

Les résidences médicalisées en France

Les résidences médicalisées ou EHPAD sont des établissements destinés à accueillir les seniors partiellement ou totalement dépendants. Ces derniers y sont hébergés de manière permanente ou temporaire selon leur souhait. Par ailleurs, les EHPAD sont conventionnées, conformément à l’accord tripartite avec le Conseil Général, ainsi que l’ARS (l’Agence Régionale de Santé).

Les spécificités

Les résidences médicalisées ont été spécialement aménagées pour le confort et le bien-être de la personne âgée de 60 ans et plus. Elles disposent des structures d’hébergement répondant aux exigences des normes, et possèdent une unité de soins obligatoire dans les EHPAD. Cette dernière est constituée d’un corps médical qualifié. Le résident reçoit en outre un accueil personnalisé ainsi qu’un accompagnement individualisé. Ceci afin de s’enquérir de son état général de santé, de ses souhaits et de ses attentes. Cet accompagnement permet aussi de retracer son historique médical pour une meilleure prise en main. Certaines résidences médicalisées proposent également des prestations optionnelles telles que la coiffure, l’esthétique, le pressing, ou encore des ateliers et des activités ludiques pour l’épanouissement du résident.

La convention tripartite

La signature de cette convention ouvre droit à des tarifications particulières pour les EHPAD. Elle est signée pour une durée de 5 ans, et met en avant la transparence en matière de coûts, la démarche qualité dans la prise en charge des seniors, l’accroissement des moyens médicaux, etc. L’accord tripartite fixe également les conditions de financement ainsi que la mise en place des tarifications comme suit : le tarif hébergement, le tarif dépendance et le tarif soin. Le tarif hébergement inclue les prestations de base de l’établissement, c’est-à-dire l’accueil, la restauration, l’hébergement, mais aussi les animations diverses visant à optimiser la qualité de la vie sociale au sein de la résidence. Le tarif dépendance est en revanche à la charge du résident bénéficiant ou non de l’Allocation personnalisée d’Autonomie. Le tarif soin est payé par l’assurance maladie.