notaire
Publié le - 86 vues -

Dénouement du Plan épargne retraite : rentes viagères ou capital ?

L’épargne capitalisée dans un Plan d’épargne retraite PER est destiné à être converti soit en rentes viagères, soit en capital au moment du dénouement du contrat. Rappelons que celui-ci n’a lieu qu’à l’âge de départ à la retraite uniquement, et que le choix du mode de sortie est décidé par l’épargnant au moment où il souscrit au contrat. Nombreux sont ceux qui se posent la question sur le choix de la sortie : en rente ou en capital ? Focus sur ces deux options, ainsi que sur les avantages et les contraintes par rapport au PER.

Euro, Money, Finance, Currency, Coin

Qu’est-ce qu’une rente viagère ?

La rente viagère est une somme d’argent provenant de la conversion en arrérages de l’épargne d’un individu, et qui lui est versée à son passage à la retraite. Elle provient donc de l’épargne complémentaire qu’il s’est constituée et son montant dépend de l’importance de la somme capitalisée. Le crédirentier qui en est le bénéficiaire la reçoit de manière régulière jusqu’à son décès.

 

Quand opter pour la rente viagère ?

Ceux qui préfèrent la sécurité financière opteront pour la rente puisque ce revenu complémentaire est garanti jusqu’à son décès. Choisir l’option de sortie en rente est le plus profitable pour un individu à espérance de vie plus ou moins longue. En effet, il aura le temps de « récupérer » le fruit de ses longues années d’épargne sur plusieurs dizaines d’années après la retraite.

 

Peut-on choisir entre différents types de rentes ?

Notons qu’il existe plusieurs types de rentes, et que le choix peut être affiné en fonction de certains paramètres. Par exemple la volonté de protéger son conjoint ou ses enfants à son décès, ou encore celle de profiter d’un montant plus conséquent à partir d’un certain âge, toujours après le passage à la retraite. Le choix de l’un ou l’autre de ces types de rente est aussi fonction de l’espérance de vie du crédirentier au moment où il part à la retraite. La sélection de l’option qui convient le mieux dépend donc de ces paramètres. Il s’agit d’une stratégie à mettre en place afin de tirer profit de son épargne capitalisée et en considération de sa situation à partir de ce moment-là.

Ainsi, le crédirentier peut opter pour les différents types de rentes suivants : la rente classique, la rente réversible, la rente avec annuités garanties, la rente avec option dépendance, ou encore la rente par palier croissant ou décroissant.

 

Quid du capital ?

Le capital en revanche, peut être débloqué en une seule fois, et son montant est aussi fonction de la qualité des versements au moment de la phase d’alimentation de l’épargne. Celui qui souhaite financer un projet pour garantir des revenus complémentaires plus consistants pourra opter pour ladite sortie en capital. L’obtention d’un prêt bancaire devient en effet plus ou moins problématique pour les seniors, les banques étant réticentes à le leur accorder en raison de l’incertitude des remboursements par rapport à leurs revenus et à leur âge.

 

Quelles sont les modes de sortie proposés par le PER ?

Une fois parti à la retraite, le titulaire du PER peut profiter à la fois de la sortie en rente ou de celle en capital. Il peut aussi organiser la sortie selon les proportions de son choix et en fonction de ses besoins de même que de ses objectifs patrimoniaux (transmission à ses proches).

Attention cependant, car le PER catégoriel ne permet que la sortie en rentes seulement. Ces deux options citées plus haut conviennent, en revanche, au titulaire d’un PER individuel et d’un PER collectif. Ces trois types de produit d’épargne sont d’ailleurs réunis dans un seul PER.