notaire
Publié le - 3339 vues -

La tontine : la solution des PME et TPE pour financer leurs projets

On ne le sait que trop bien, nos PME et TPE françaises souffrent de sérieuse difficulté d’accès au crédit. Délaissés par les banques pour des questions de trésoreries, nombreux sont les chefs d’entreprise de ces petites structures à déplorer l’attitude des banquiers et à souscrire à une tontine, pour financer leurs projets.

Certains sont à deux doigts de la liquidation judiciaire alors que leur carnet de commandes est plein. (faux gras) Pas de banque pour les soutenir, voilà le problème. Des frais trop élevés, des demandes de garanties trop exigeantes, l’absence de compréhension voir même de dialogue, autant de contraintes pour permettre aux PME et TPE d’accéder au système de crédit.

La principale difficulté pour ces structures : l’accès aux micro-crédits , soit des montants de 2 000 à 3 000 euros, dans tous les cas inferieurs à 15 000 euros. Des prêts que leur refusent les banques qui préfèrent leur accorder des découverts plutôt que de financer leur projet. Certaines de ces institutions bancaires vont même jusqu’à autoriser les découverts de 22% ! Ces découverts aux sommes énormes semblent devenus un modèle économique pour les banques.

La tontine pour s’émanciper des banques

Bien souvent découragés et excédés, les patrons des PME et TPE reconnaissent ne plus vouloir compter sur un système bancaire qui selon eux, ne joue pas le jeu et surtout ne joue pas son rôle. Alors la solution qui s’offre à beaucoup de ces structures c’est la création d’une tontine. Entendez une association collective d’épargnants réunis pour investir en commun. La tontine permet ainsi de constituer un fond d’épargne propre et conséquent, et qui servira ensuite à démarcher les banques.La tontine devient ainsi un intermédiaire idéal pour de petits emprunts, comme pour financer l’achat de matériel. Mais son avantage majeur est de dispenser chacun des chefs d’entreprise qui la compose de s’adresser directement aux banques.