notaire
Publié le - 142 vues -

Le nouveau PER est-il vraiment favorable aux épargnants ?

Si vous souhaitez profiter d’un produit d’épargne plus simple et doté d’une portabilité optimale, pourquoi ne pas opter pour le Plan d’épargne retraite ou PER ?

Il convient à tous types d’épargnants grâce à ses 3 compartiments que sont le PER individuel, le PER collectif et le PER catégoriel.

Pourtant, ce nouveau produit est-il vraiment profitable ?

Quel est l’objectif du PER ?

Le PER avant tout est destiné à prévoir sereinement la retraite du souscripteur, grâce à la distribution de rentes à vie lorsqu’il aura atteint l’âge légal prévu à cet effet, soit à partir de 62 ans. Il s’agit donc d’une épargne supplémentaire qui s’ajoute à l’épargne complémentaire (Agirc-Arrco) et à l’épargne de base.

De quoi se compose le PER ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, le PER se compose de 3 divisions :

  • le PER individuel (PERin) : pour tous types d’épargnants
  • le PER collectif (PERcol) : pour les salariés percevant des abondements, des intéressements et des participations provenant de leur employeur
  • le PER Catégoriel (PERcat) : pour les salariés percevant les cotisations obligatoires de leur employeur

Pourquoi le PER est-il recommandé aux épargnants ?

Plusieurs nouveautés ont été apportées au PER par rapport aux autres contrats :

  • Possibilité de déporter les encours d’un compartiment à l’autre et sans frais
  • Révision de la fiscalité pour les épargnants du PER individuel (déductibilité ou non de ses primes en phase d’épargne)
  • Possibilité d’être soumis à 2 types de régime fiscal, pour les épargnants du PER individuel : les rentes viagères à titre onéreux ou à titre viager
  • Uniformisation de la fiscalité pour tous les produits
  • Révision des conditions de déblocage du PER. Celles-ci ont en effet été corrigées afin que le PER soit plus compétitif, et en particulier face à l’assurance-vie qui continue à faire la part belle sur le marché des produits d’épargne.

Par ailleurs, pour ceux qui rejoindront la vie active, les anciens produits seront supprimés du marché (sauf ceux ayant déjà été souscrits). Par exemple les contrats Madelin, le PERP, le PERCO, le PERE Article 83. Cette nouvelle mesure entrera en vigueur à compter du 1er octobre 2020. Par ailleurs, ceux qui détiennent encore ces contrats vétustes ne profiteront pas de ces aubaines.

Quelles sont les conditions de déblocage du PER ?

Les nouveautés sur l’allègement des conditions de sortie touchent le PER individuel et le PER collectif. Voici ces nouveautés :

  • disponibilité illimitée du capital pour l’achat de la résidence principale (cette option n’existe pas avec les anciens contrats)
  • déblocage en capital ou en rentes au départ à la retraite (avec les anciens contrats, le capital est déverrouillé à hauteur de 20% seulement, le reste des encours étant destiné à être converti en rentes)

Pour le PER catégoriel, rien de changé par rapport à l’ancien PERE Article 83 : conservation des anciennes conditions de déblocage anticipé et sortie en rente uniquement à l’échéance.

Le PER expliqué en détail par les experts sur per.fr.

Le PER est aussi profitable aux entreprises

Avec la loi PACTE, les entreprises profitent de certains avantages, dont l’implication de leurs salariés dans les résultats. Le but est en effet de favoriser le développement des PME. En d’autres termes, les salariés perçoivent intéressements, participations ou abondements en rapport avec les bénéfices de l’entreprise, lesquels serviront à accroître leur épargne retraite.

Sortie en capital et sortie en rente : lequel est le plus conseillé ?

Sortie en rente est la meilleure option pour une faible retraite de base, et si l’espérance de vie est élevée. La sortie en capital est imposée : le rendement pourrait en être affecté, en particulier pour un capital important.