notaire
Publié le - 263 vues -

Quels sont les risques liés aux groupements forestiers ?

L’investissement en groupements forestiers possède des avantages certains. C’est un secteur essentiel qui a un certain avenir. Mais il existe aussi de nombreux risques que l’homme ne peut pas forcément maîtriser. Ces derniers sont à prendre en compte avant de décider de placer son argent ou pas.

Risques liés au climat

Si certains aléas climatiques communs comme les tempêtes, le gel ou les lourdes chutes de neige sont couverts par l’assurance, le remboursement n’est pourtant que partiel et il va falloir un énorme travail pour réparer les dégâts. De plus, ce sont des assurances qui coûtent vraiment très cher. Mais le fléau qui fait actuellement le plus peur, c’est évidemment le réchauffement climatique. Un danger préoccupant qui met en péril l’exploitation des arbres et surtout la qualité des massifs forestiers. Et par effet de dominos, les arbres seront plus vulnérables aux maladies ou aux attaques des insectes et autres problèmes.

Les risques d’incendie

Forêt est souvent synonyme d’incendie. C’est d’ailleurs le premier fléau qui vient à l’esprit lorsqu’on parle d’arbres. Encore ici, c’est un risque assurable, mais la couverture dépend de beaucoup de facteurs comme la situation géographique ou encore la nature des arbres. Et avec les problèmes de réchauffement climatique toujours, c’est un problème qui devient de plus en plus délicat. Bien qu’il y ait quand même des moyens assez importants de limiter les feux de forêt actuellement, les dégâts peuvent toujours être assez considérables.

Risques phytosanitaires

Parasites envahissants, maladies des arbres, insectes nuisibles, ce sont des risques qui subviennent quand même fréquemment, mais qui ne sont pas assurables, malheureusement. Ce type de fléau peuvent détruire en un rien de temps des hectares et des hectares d’une foret investissement. C’est pour cela qu’il est nécessaire de diversifier les espèces d’arbres. Certaines variétés ne sont pas forcément soumises à la même vulnérabilité que d’autres.

En résumé alors, ces trois risques sont à prendre en grande considération au moment d’investir dans une forêt. Des fléaux difficilement maîtrisables, mais dont certains sont assurés. Mais les impacts sur les rendements peuvent être grands.